Lundi 03 Déc

SHOWCASES/VITRINES PROS – Nouveau Casino – 15h

PHILIPPE BRACH

Philippe Brach vient du Saguenay. Certains persisteront à reconnaître dans ses chansons le fameux « son du lac ».  À vous de voir. Chose certaine, c’est de la chanson, du folk, du rock, du country et des textes qui parlent de vraies affaires. Ça a de la mélodie, de l’irrévérence, c’est brut et ça vous sort d’une zone de confort. Les compromis? Très peu pour Brach. Fort d’une tournée l’ayant mené aux quatre coins du Québec, il sort Portrait de famine, en septembre 2015, un second opus sur lequel il a pu compter sur la collaboration de nul autre que Louis-Jean Cormier à la réalisation. Quelques semaines plus tard, il remporte le prix de la révélation de l’année au Gala de l’ADISQ. En novembre 2017, il lance son 3e album en 3 ans et demi intitulé Le silence des troupeaux coréalisé avec Jesse Mac Cormack. P.S. : Ça se prononce brak.

philippebrach.com

LYDIA KÉPINSKI

Son premier album est tout juste sortie cette année au Canada. C’est un album qui défend l’idée d’une pop intelligente brillant d’une lumière sombre que nous offre Lydia Képinski. Puisant dans son expérience intime, elle arrive à donner aux récits qui composent « Premier Juin » une dimension mythique en créant des métaphores qui les englobent et les dépassent : qu’elles fassent référence aux Cités d’Or (Les routes indolores), au Parc Belmont de Montréal ou qu’elles nous emmène dans la grisaille poussiéreuse de l’est de la ville (Pie IX),  ses chansons sont à cheval entre territoire réel et imaginaire. C’est de cette manière qu’elles nous portent ou nous poussent toujours plus loin tout en restant collées au quotidien des préoccupations de toute une génération équivoque.

www.lydiakepinski.com

 

Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada
This project has been made possible in part by the Government of Canada

SARATOGA – Théâtre la Flèche – 17h

Vous rappelez-vous cette triste époque où la lenteur avait mauvaise presse? C’était avant que les chansons de Saratoga s’immiscent dans nos vies, et apaisent notre rapport à cette chose parfois accablante, pleine de grands remous, qu’est l’existence. Éloge à la fois souriante et grave de la douce indolence avec laquelle la planète gagnerait à accueillir ce qui lui tombe sur la tête, le premier album du duo québécois se goûte comme on reçoit la lettre depuis longtemps attendue d’un ami absent. Artisans de soirées au cours desquelles il fait bon rire des récifs que nous avons su éviter, Chantal Archambault et Michel-Olivier Gasse savent mieux que quiconque que la beauté se trouve là où on la soupçonne le moins. Ils pensent aussi, humblement, que les liens indicibles naissant au cours d’un spectacle, entre des musiciens et leur public, méritent d’être désignés par le mot Fleur.

www.saratogamusique.ca

DARAN / SARAH TOUSSAINT-LÉVEILLÉ / MORAN – La Maroquinerie – 19h30

DARAN

S’il est un artiste qui dénote incontestablement dans le paysage pop-rock, il s’agit bien de Daran, reconnaissable entre tous. La qualité de sa voix, de ses guitares, de son propos et de son style signent la patte Daran. Sans cesse à l’affût de perfectionnement, en recherche musicale perpétuelle, les yeux grands ouverts sur ce qui l’entoure, il surprend à chaque fois tout en conservant ce qui nous fait l’aimer : l’amour du travail bien fait, l’humanité, en un mot : les tripes. « Je suis incapable de faire le même disque deux fois de suite. Chaque album est un instantané de ce que je vis ou de ce que je vois. »

endorphine.daran.ca

SARAH TOUSSAINT-LÉVEILLÉ 

Sarah Toussaint-Léveillé est une artiste multi-disciplinaire québécoise. Autodidacte, elle aime surprendre et refuse les étiquettes. Elle habille son squelette de plusieurs projets, plusieurs peaux. Principalement auteure-compositricie-interprète, elle s’intéresse également à l’écriture cinématographique et à la réalisation. Elle porte son album sur scène en formule quatuor, minimaliste et envoûtante, avec un contrebassiste, une violoncelliste et une violoniste, où elle s’accompagne à la guitare tantôt acoustique, tantôt électrique. Ses prestations sont souvent contrastées. Quand une chanson termine et que le quatuor dépose son archet, les interventions spontanées et rieuses de cette jeune artiste contrastent avec la mélancolie de ses textes. C’est sa façon d’inviter son public dans le salon de sa tête.

sarahtl.com

MORAN

Les mots sont depuis toujours la matière première de Moran. Grand admirateur de Léo Ferré et de Bob Dylan, il caresse l’idée d’un mariage entre le folk américain et la chanson française. Moran c’est une voix chaude et présente, des textes presque sous le sceau de la confidence, des guitares qui servent de canevas à des thèmes introspectifs, évoquant l’amour et le désir, le sien et celui des autres.
Artiste au timbre chaleureux, à la poésie incandescente, pour qui « les mots déboulent comme des cadeaux », Moran se livre avec une authenticité rare et désarmante au travers de compositions folk-blues aux cordes lancinantes. Sans fausse pudeur, une douceur brute, une rugosité caressante, ses mots tout comme sa musique se mettent à nu pour toucher à l’essentiel.

moranmusique.com